Migrations et luttes sociales

« Migrations et luttes sociales » est un groupe de recherche s’intéressant aux questions migratoires abordées sous l’angle de la mobilisation sociale des migrants et de leurs soutiens. Le collectif MLS est constitué de participants aux parcours et engagements divers : chercheurs, professeurs, étudiants, juristes, travailleurs sociaux, membres de collectifs militants et associations, « avec » et « sans » papiers. Au sein des chercheurs, sont représentées plusieurs approches disciplinaires : sociologie, philosophie, droit, journalisme, théorie politique, science politique, notamment.

Partout en Europe, les migrants « sans-papiers » s'organisent pour résister aux mécanismes de la machine-à-exclure : par des manifestations, des occupations, la production de faux papiers, le déclenchement de grèves, les grèves de la faim, … Ces luttes de migrants nous apparaissent aujourd’hui comme l’expression de l’insubordination aux mécanismes ségrégatifs (et xénophobes) des politiques (anti-)migratoires. En cela, elles nous disent quelque chose sur nous-mêmes, nos sociétés, l’inégalité, la domination et les discriminations à grande échelle. Le collectif MLS se donne pour objectif de prolonger la réflexion, de faire résonner les revendications des mouvements de lutte dans des réflexions collectives et personnelles, théoriques et empiriques. Il vise aussi à penser un retour réflexif sur les diverses expériences de lutte. Il s'agit plus d'ouvrir des pistes, de rendre partageable des questions, d'offrir des prises, pour permettre un partage des pratiques, des expériences et des inventions qui ont cours dans ces mouvements-là.

Pour cela, le collectif MLS:

  • veut dépasser le cloisonnement de sphères présentées comme exclusives les unes des autres : militant/académique, théorique/empirique, avec/sans papiers… Il s’agit de développer des espaces d’échanges mutuels, chacun allant puiser chez l’autre les outils nécessaires à une montée en puissance ;
  • vise à développer des réflexions théoriques enracinées dans la pratique ; une compréhension des pratiques nourrie par une consistance théorique ;
  • être un relais entre chercheurs académiques, acteurs de terrain et migrants en lutte en vue d'intensifier la lutte des « sans-papiers ». Mais également, plus largement, entre avec et sans papiers.

Programme 2016-2017

  • 3 novembre 2016 (17h-19h) : Andrea Rea (ULB) et Marco Martiniello (ULg) : Retour sur le livre Histoires sans-papiers (2002), Bruxelles Laïque (18-20 avenue de Stalingrad, 1000 BXL).
  • 24 novembre 2016 (17h-19h) : Jérémy Piolat (UCL) : Souffrir, duper, faire société. Stratégies et ruses de migrants en situations d’inhospitalités, Pianofabriek (35 rue du fort, 1060 Saint-Gilles).
  • 26 janvier 2017 (17h30-19h30)  : Pauline Brücker  (SciencePo Paris) : Le capital militant à l’épreuve de la mobilité. Les mobilisations de demandeurs d’asile soudanais en Egypte et en Israël, UPJB (61 rue de la victoire, 1060 Saint-Gilles).
  • 23 février 2017 (17h-19h) : Thomas Swerts (UAntwerp) :  Chasing the DREAM: The undocumented youth movement in the United State, Het Anker (25, rue Marcq, 1000 BXL).
  • 23 mars 2017 (17h-19h)  : Anaïs Carton (MLS) : La kafala au Liban. Exploration d’une pratique aux frontières de la légalité et des formes de résistance de travailleurs domestiques migrants,  Changement de lieu : local 300 de l'Université de Saint-Louis Bruxelles (109, rue du marais, 1000 Bruxelles) .
  • 27 avril 2017 (17h-19h) : Louise Tassin (Paris Diderot) : Les politiques d’expulsion en pratique(s) : protestation et répression dans un centre de rétention français, Espace 16 Arts (16, rue Rossini, 1070 Anderlecht).
  • Séance annulée 4 mai 2017 (17h-19h) : Abdelhak Ziani (Samenlevingabouw)  : Sans-papiérisme et citoyennisme, CBAI (24, avenue Stalingrad, 1000 BXL).
  • Juin 2017 (date à préciser) : Table-ronde des groupes de militants autonomes (SP Belgique, UDEP, OSP, Collectif de coordination des migrants, Voix des sans-papiers de Liège, autre ?) : Quelle(s) (dis)continuité(s) entre les collectifs de sans-papiers qui font l’histoire de luttes de migrants en Belgique?  Lieu: à préciser.

Comité d'organisation

  • Martin DELEIXHE et Youri Lou VERTONGEN (Saint-Louis)
  • Andrew CROSBY, Matteo GAGLIOLO, Carla MASCIA, Léila MOUHIB, Camille REYNIERS (ULB)
  • Jacinthe MAZZOCCHETTI, Xavier BRIKE, Aurore VERMYLEN, Martin VANDER ELST (UCL)
  • Denis PIERET, Gregory Mauzé, Anas SALIH, Anais CARTON, Bachir BARROU, Alizée DAUCHY, Petro TOSI, AbdelHak ZIANI, Nordine ARBAN (Hors académie)
Ce contenu a été publié dans 2016-2017, Migrations & diversité culturelle. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.