Écriture & dessin ethnographiques : bousculons nos pratiques!

Journée d'étude coorganisée par le Lasc (ULiège) et le Germe (ULB), le mercredi 25 septembre 2019, à Liège

“Que fait l’ethnographe ? Il écrit”, nous dit Clifford Geertz (1). Ou plus exactement, il “inscrit” nuance Daniel Céfaï, trente ans plus tard en soulignant que si l’ethnographie se trouve essentiellement sous la forme de livres ou d’articles, ceux-ci sont fréquemment assortis de dessins, tableaux, photographies, etc. (2) A cela, Tim Ingold ajouterait sans doute qu’écrire et dessiner revient à tracer des lignes (3).

Alors que les lignes de l’écriture nous semblent si familières que nous en oublions parfois de les questionner, nous convoquons rarement celles du dessin invoquant un manque d’assurance ou de technique. Or, dans l'exercice des sciences sociales, ces deux activités nous interrogent sur notre manière d'être face à notre terrain, de son imaginaire à sa restitution : comment récoltons-nous, comment restituons nous ? Comment inscrivons-nous ?

Le temps d’une journée, nous invitons étudiants, doctorants et chercheurs à questionner leur manière d'ethnographier, à donner un coup de vent frais à leurs outils de recherche, à voir et à rendre compte autrement. Ensemble, bousculons nos pratiques et interrogeons l’évidence de l’écrit et l’apparente inaccessibilité du dessin.

La matinée sera introduite par une conférence de Vincent Debaene (Unige) sur l’écriture ethnographique dans l’histoire. Elle sera suivie d’une table ronde où nous pourrons échanger nos pratiques, nos questionnements, nos ficelles et nos freins par rapport à l’écriture et/ou au dessin ethnographique(s).

L’après-midi vous permettra d’assister à un atelier pratique. Le premier est un atelier d’écriture animé par Alice Doublier (EHESS). Le second est une expérimentation du dessin ethnographique (accessible à tous même – et surtout – aux piètres gribouilleurs) animé par Isabelle Borsus (ULiège).

La journée se terminera autour d’une petite mise en commun.

Références

  1. Geertz, C., 2003 [1973], La description dense, dans Bernes, J., Becker, H, Burawoy, M, & Céfaï, Daniel. (2003). L'enquête de terrain. (Recherches ; Série " Bibliothèque du M.A.U.S.S. "). Paris: La Découverte, p. 222
  2. idem
  3. Ingold, T. 2011 [2007], Une brève histoire des lignes, Bruxelles : Zones Sensibles, traduit de l’anglais par Sophie Renaut.

Programme détaillé

Matinée (salle Gothot)

9h Accueil
9h30-11h "Documenter, restituer : l'écriture ethnographique dans l'histoire", Vincent Debaene (Unige)
11h-11h30 Pause café
11h30-12h30 Table ronde avec Vincent Debaene, Alice Doublier et Isabelle Borsus

Après-midi (salles 5/6 et 5/16)

13h-14h Lunch
14h-16h30 Atelier d'écriture (Alice Doublier-EHESS) ou de dessin (Isabelle Borsus-ULiège)
16h30-17h Mise en commun et clôture

Infos pratiques

  • L’inscription est obligatoire pour participer à un atelier de l’après-midi (15 participants maximum). Pour cela, veuillez envoyer un mail à Alix.Hubert@uliege.be avec votre nom, votre prénom, votre université, votre statut (doctorant.e ou non) et l’atelier auquel vous souhaitez participer.
  • Lieu : Université de Liège, Bâtiment A1, Place du XX Août, 7 – 4000 Liège. Matin : Salle Gothot, Après-midi : salles 5/16 et 5/6.
  • Le repas de midi n’est pas compris.
  • Du matériel de dessin/d’écriture sera fourni aux participants des ateliers
  • La participation est gratuite et ouverte à tou.te.s (dans la limite des 15 participants pour les ateliers)

Comité organisateur

  • Isabelle Borsus (ULiège)
  • Alix Hubert (ULiège)
  • Muriel Sacco (ULB)
  • Juliette Salme (ULiège)
  • Véronique Servais (ULiège)
Ce contenu a été publié dans 2019-2020. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Les commentaires sont fermés.